Le cordon ombilical est de la plus haute importance pour votre bébé et son bien-être. Il permet de lui apporter assez d’oxygène et d’éléments nutritifs pour se former correctement. Comment est-il constitué et comment fonctionne-t-il ?

Le cordon ombilical , qu’est-ce que c’est ?

Définition

Le cordon ombilical est relié à quoi ? C’est un élément qui sert de lien entre le foetus et le placenta lorsque le bébé est dans le ventre. Le jour de la naissance, ce dernier est clampé puis coupé. Souvent, c’est au père du nouveau-né que cette action symbolique est proposée. Le “clamp de Barr” est fixé pour favoriser le détachement naturel du morceau de cordon ombilical restant au bout d’environ une semaine. C’est ce que l’on appelle le clampage du cordon. Une fois cette opération effectuée, il ne reste plus que le nombril.

A quel moment le cordon ombilical se forme ? Généralement entre la 4ème semaine et la 8ème semaine de la grossesse. Le cordon ombilical représente trois vaisseaux sanguins soit

deux artères et une veine. Ils évoluent tous les trois dans une membrane à la texture gélatineuse dénommée “gelée de Wharton”. La longueur du cordon ombilical est en moyenne de 55 cm tandis que son diamètre est de 1,5 cm. Son aspect extérieur est torsadé et il s’avère être très résistant.

Rôle du cordon ombilical

A quoi sert le cordon ombilical ? Les vaisseaux sanguins à l’intérieur du cordon fournissent au foetus une quantité importante de sang riche en oxygène. Ils apportent aussi des nutriments et anticorps pour vivre en bonne santé à l’intérieur du ventre de la future maman.

 

Après le clampage du cordon ombilical

Couper le cordon, et après ?

Lors de sa naissance et la première fois qu’il respire, le bébé va subir de nombreuses transformations tant au niveau de la circulation du sang que du fonctionnement des poumons. Une fois le cordon coupé, le bébé vit de manière totalement autonome et détachée par rapport à sa mère. La cicatrisation complète du nombril se déroule en général entre le 12ème et le 15ème jour après la naissance. Parfois,  les parents peuvent donner le sang qui se trouve à l’intérieur du cordon. Celui-ci peut alors aider à la guérison de patients souffrant de maladies du sang.

Quels sont les risques potentiels liés au cordon ombilical ?

Au cours de l’accouchement, le cordon s’expose à certains risques comme celui d’être écrasé. Dans ce cas-là, cela peut être problématique. En effet, les échanges de sang entre la femme enceinte et son enfant ne peuvent plus se faire normalement. Si cela se produit, les médecins peuvent procéder à une césarienne pour mettre au monde le nourrisson. Cependant, il suffit souvent de changer de position afin que l’endroit de la compression se libère.

Enfin, il arrive dans certains cas que le cordon s’enroule autour du cou. C’est ce que l’on appelle un circulaire. Il peut s’agir d’un circulaire lâche ou serré. Dans le cas où il est lâche, la sage-femme le déroule autour de la tête du bébé dès que celle-ci est sortie. Lorsqu’il est serré, elle va clamper puis couper le cordon directement au cou du nouveau-né afin de le libérer. Lorsque c’est un circulaire serré et que la fin du travail a été relativement longue, il y a un risque de souffrance foetale. Le personnel médical fera alors le nécessaire pour accélérer et faciliter sa sortie.

Note de la sage-femme: Concernant les soins du cordon, ils diffèrent d’une maternité à l’autre. Certaines maternités préconisent même de ne rien mettre du tout sur le cordon. Cela évite de « décaper » la flore bactérienne présente sur la peau du bébé dont le rôle est de favoriser la cicatrisation. En revanche il faut toujours bien laver et rincer la plaie ombilicale. Pour sécher correctement le sillon à l’intérieur, utilisez un coton-tige.

Article révisé et validé par Jasmine Caillibotte, sage-femme Diplômée d’Etat

Sources : 

Universitaires de Lorraine
https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01732072/document
http://docnum.univ-lorraine.fr/public/SCDMED_MESF_2010_BODEZ_ELISE.pdf

ESPACE ANNONCEUR