La fausse couche, qu’elle soit précoce ou tardive, touche de nombreuses femmes chaque année. Revenons ensemble sur les chiffres précis et les statistiques.

La fausse couche en chiffres

Pourcentage de fausses couches en fonction des semaines

Selon les médecins, on compte une moyenne de 15% des grossesses qui se terminent par une fausse couche. La fausse couche précoce, avant 14 SA est assez répandue. 1 femme sur 4 peut y être confrontée au 1er trimestre. Dans 1% des cas, les fausses couches se répètent sans que l’on en sache forcément la cause. En ce qui concerne les saignements, ces derniers ne sont pas systématiquement synonymes de fausse couche. Dans 1 cas sur 4, il y a un saignement dû à un décollement partiel du trophoblaste.

Les différentes fausses couches et les chiffres associés

On distingue les fausses couches dites “sporadiques” et les fausses couches à répétition.

La première catégorie est la plus fréquente puisqu’elle correspond à 15 à 25% des grossesses. La plupart du temps, c’est lié à un problème chromosomique, non héréditaire. Au niveau de l’âge de la mère, la probabilité de fausse couche sporadique est plus fréquente chez une jeune fille de moins de 18 ans ainsi que chez celles qui ont plus de 35 ans. Ces statistiques augmentent si la patiente a des antécédents de fausses couches.

Les fausses couches à répétition définissent le fait d’avoir vécu au moins deux à trois fausses couches à la suite. D’après les études menées sur le sujet, on estime à 5% les patientes qui font deux fausses couches à la suite. Pour ce qui est de trois ou plus, la statistique passe à 1%. Sur le total des femmes qui font ce type de fausses couches,  13% d’entre elles présentent une anomalie de la cavité utérine. Le reste peut être notamment dû à une anomalie hormonale, chromosomique ou métabolique.

Risque de fausse couche jusqu’à quand ?

Semaine critique fausse couche

Dans la plupart des cas, la fausse couche se déroule pendant les 12 premières semaines de grossesse. Le début de grossesse est souvent fragile avec un risque de faire une fausse couche précoce dans les 8 semaines qui suivent le début de grossesse. Il est cependant prouvé que le risque de faire des fausses couches augmente avec l’âge de la patiente. Après 40 ans, le risque de fausse couche atteint les 50%. Les maladies gynécologiques sont aussi pour quelque chose dans ce phénomène. C’est le cas notamment avec l’endométriose ou les fibromes utérins.

Diminution risque fausse couche

En règle générale, le risque de faire une fausse couche est le plus grand en début de grossesse. Selon les statistiques, la fausse couche se déroule le plus souvent à proximité de la 9ème semaine de la grossesse. Après la 10ème semaine, si le déroulement de la grossesse est optimal, il y a 99% de chances que cela aille jusqu’au terme. C’est également la raison qui pousse les jeunes femmes enceintes à annoncer qu’elles attendent un enfant après le 3ème mois. Après cela, le risque de faire une fausse couche diminue de plus en plus.

Sources

Santé Le Figaro
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/12/12/21679-fausse-couche-concerne-femme-sur-quatre

TV5MONDE
https://information.tv5monde.com/terriennes/fausses-couches-les-dangers-d-un-tabou-308231

Fertilys
https://www.fertilys.org/comprendre-linfertilite/a-propos-des-fausses-couches

ESPACE ANNONCEUR