Il existe bon nombre d’anomalies qui touchent les plus petits. La dent surnuméraire en fait partie dans le domaine de la dentition des enfants en bas-âge. Comment cela se manifeste ? Retour sur ce phénomène et les complications que cela peut engendrer.

Tout savoir sur les dents surnuméraires

Définition

La dent surnuméraire décrit une anomalie qui touche les enfants. Il s’agit d’une dent qui pousse au mauvais endroit. C’est en général dans la région du maxillaire supérieur qu’elle trouve sa source.

Elle peut prendre différentes formes, de la dent sur l’arcade à la dent incluse en passant par la dent dans le palais. Elle présente également 4 types morphologiques : conique, tubercule, identique à une dent classique, et odontome. En règle générale, elle est découverte lors d’une radiographie durant une visite chez le dentiste. Enfin, cette dernière est dans la plupart des cas isolée et unique. Cependant, elle peut aussi être multiple et associée à d’autres maladies, telles que la dysplasie cléidocrânienne ou encore le syndrome de Gardner.

Symptômes et causes de la dent surnuméraire

Si la dent surnuméraire est bien souvent détectée lors d’une radio, c’est qu’elle n’engendre pas de douleur particulière dans les dents ou gencives. Cependant, celle-ci conduit à une mauvaise hygiène buccale. En ce qui concerne les causes, ces dernières ne sont pas prouvées. Cependant, l’atavisme, la dichotomie de germes dentaires, ou les facteurs génétiques et environnementaux sont les théories les plus avancées.

Les complications de la dent surnuméraire en détail

Quelles sont les complications de cette anomalie ?

Les complications de la dent surnuméraire sont diverses. D’une part, cela peut engendrer des troubles de l’éruption dentaire ainsi qu’une irritation plus ou moins forte au niveau de la langue ou des joues. Dans les cas les plus graves, l’enfant peut être victime de morsures dans la bouche. Il arrive également parfois que cela mène à l’apparition d’un kyste.

Ensuite, cela peut jouer sur la position des dents et la résorption des racines. Effectivement, les dents ne sont alors plus alignées et peuvent se chevaucher ou être en rotation. Ces complications sont d’ordre esthétique. Enfin, la dent de lait surnuméraire peut nuire à l’hygiène buccale de l’enfant, et engendrer des caries et gingivites dans la zone concernée par l’anomalie.

Que faire ?

Lorsque vous observez l’apparition de ce phénomène chez votre enfant, n’attendez plus pour consulter un spécialiste. Seul ce dernier pourra prescrire une radio pour confirmer le diagnostic. La radiographie peut être intra-orale, extra-orale ou sous forme de tomodensitométrie. Cette dernière est recommandée si la dent surnuméraire affecte les organes voisins, tels que le sinus maxillaire, les fosses nasales ou les orbites.

Selon la situation, le spécialiste peut recommander d’enlever la ou les dent(s) en question. Si la dent est conservée, l’enfant fait alors l’objet de visites de contrôle régulières afin de vérifier que sa croissance se déroule dans les meilleures conditions. L’orthodontie peut ensuite être utilisée pour corriger ces anomalies sur le long terme.

Source

Paediatrica
https://www.swiss-paediatrics.org/sites/default/files/paediatrica/vol21/n1/pdf/14-20.pdf

ESPACE ANNONCEUR