Le sommeil chez l’enfant est à la base même de son bon développement. En effet, un mauvais sommeil pourrait même être la source d’un comportement inadapté. Il est aussi susceptible d’engendrer des troubles de mémoire ou d’émotion. Cela peut impacter l’enfant, mais également ses parents. Laissez-vous guider pour en apprendre plus sur l’évolution du sommeil de votre enfant en fonction de son âge. Découvrez combien d’heures il doit dormir pour être en bonne forme afin de mieux appréhender ses journées chargées..

Le sommeil chez l’enfant en détailLe sommeil de l'enfant

Nous allons parler ici en détail du sommeil chez un enfant de 2 ans jusqu’à 10 ans. Son sommeil évolue au fil du temps, tout comme le nombre d’heures nécessaires par nuit. En général, jusqu’à l’âge de 5 ans, un enfant dort une moyenne de 10 à 12 heures par nuit et peut faire une sieste pendant la journée. Cependant, dès l’âge de 4 ans, les siestes se font plus rares. A partir de 6 ans, la durée de sommeil par nuit réduit légèrement, passant à 11h au maximum. Il est important pour les parents de comprendre parfaitement le cycle de sommeil de leurs enfants. Ils pourront ainsi détecter par la suite d’éventuels troubles et signes de manque de sommeil.

Qu’est-ce que le sommeil et quels en sont les bienfaits ?

Le corps de l’être humain est composé d’une horloge interne. Elle contrôle les phases de sommeil et d’éveil pendant la journée. Pendant la nuit, le sommeil se compose de deux phases:

  • Le sommeil lent” composé de sommeil léger et sommeil profond
  • Le sommeil paradoxal” qui illustre le moment même du rêve quand l’enfant dort profondément.

Ces deux phases forment ce que l’on appelle le cycle de sommeil. Il dure en moyenne 90 minutes et se répète de 6 à 8 fois par nuit chez votre enfant. Le fait d’avoir un bon sommeil avec un nombre d’heures adéquat permet à votre enfant de se développer physiquement et mentalement dans les meilleures conditions. C’est également l’opportunité de renforcer son apprentissage du langage, son raisonnement, sa concentration, son système immunitaire ainsi que la gestion de ses émotions. Le fait de bien dormir est aussi utile pour réguler la production des hormones de croissance. Lorsqu’il dort, votre enfant récupère de sa journée, grandit, mémorise et perfectionne son système nerveux. C’est donc un élément central dans sa vie au quotidien.

Le cycle du sommeil chez l’enfant par âge

Etudions désormais de plus près cette évolution du sommeil de l’enfant selon son âge.

Entre 2 ans et 3 ans

Le sommeil chez le bébé peut varier considérablement d’un enfant à un autre. Le cycle du sommeil évolue pour se stabiliser vers l’âge de 3 ans. Le nombre de phases de sommeil par cycle va alors augmenter. Chaque cycle se prolonge ensuite de façon à fixer un nombre régulier d’heures de sommeil de l’enfant. Le temps de sommeil nocturne diminue dès 2 ans pour passer de 12 à 13 heures par nuit. La sieste pendant la journée ne fait alors pas plus de 2 heures. A 3 ans, l’entrée à l’école entraîne certains changements dans sa vie, ce qui conduit à un endormissement souvent plus difficile au départ.

Entre 3 ans et 6 ans

La sieste disparaît petit à petit du quotidien de votre enfant, ce qui a tendance à réorganiser son sommeil pendant la nuit. Les phases dites de “sommeil lent profond” deviennent plus nombreuses tandis que les troubles du sommeil peuvent apparaître, avec une capacité à se réveiller rapidement. C’est notamment le moment pour certains des terreurs nocturnes ou du somnambulisme. En tant que parent, il est alors important de surveiller de près le sommeil de votre enfant et de lui venir en aide si celui-ci vient à en manquer. Sachez que si les siestes sont encore d’actualité après 7 ans, c’est peut être justement un signe de manque de sommeil pendant la nuit. Votre enfant va dormir pendant cette période une moyenne de 10 à 13 heures de sommeil par nuit.

Entre 6 ans et 10 ans

Dès 6 ans, le temps de sommeil pendant la nuit se réduit alors que le temps d’endormissement au contraire s’agrandit. Votre enfant dort alors en moyenne de 9 à 11 heures par nuit. La présence des troubles du sommeil peut à nouveau être d’actualité, de manière plus ou moins fréquente. Il n’y a en général pas à s’inquiéter de ce phénomène tout à fait normal. Par contre, n’hésitez pas à consulter un spécialiste si ces troubles (énurésie, terreurs nocturnes…) perdurent dans le temps. Pour terminer, le temps de sommeil se réduira à nouveau de 10 ans jusqu’à 20 ans d’environ 2 heures par nuit. L’heure du coucher vient plus tard, ce qui conduit à un sommeil trop bref pour de nombreux jeunes.

Les troubles du sommeil chez l’enfant

D’un enfant à l’autre, le sommeil peut varier au fur et à mesure des mois et des années . Il existe des solutions pour détecter les causes des troubles du sommeil mais également des solutions pour y remédier efficacement.  Nous vous donnons dès maintenant quelques pistes.

Les causes et les conséquences du manque de sommeil

Les troubles du sommeil peuvent venir de nombreux facteurs, allant des problèmes du quotidien qui peuvent l’affecter à la période de découverte et d’autonomie qui favorise parfois plus l’éveil que l’endormissement. Le bruit extérieur peut également être un facteur qui empêche votre enfant de s’endormir tout comme une lumière trop forte dans son visage. Il est aussi recommandé d’éviter la télévision qui va le stimuler avant de se coucher au lieu de l’endormir. En tant que parents, veillez à ce que le sommeil de votre enfant soit idéal. Si votre enfant manque de sommeil, vous le verrez immédiatement car il sera plus ou moins compliqué de le lever le matin. Il sera irritable, agressif, de mauvaise humeur, plus fragile physiquement que d’habitude et aura du mal à se concentrer pendant la journée. Le manque de sommeil peut se répercuter sur le développement de votre enfant : tendance à avoir du mal à gérer ses émotions,  difficulté à rester attentif, appétit moins développé… Évitez les aliments excitants contenant de la caféine le soir, comme le chocolat ou le thé.

Si vous remarquez ces signes chez votre enfant, ne tardez pas avant d’agir. Allez voir un médecin pour qu’il vous aide à trouver des solutions adaptées à sa situation pour améliorer son sommeil.

Recommandations pour favoriser le sommeil de votre enfant

Le soir venu, il est important de mettre en place des rituels pour conditionner votre enfant au sommeil et à la période calme de la nuit. Ce rituel doit être le même tous les soirs afin de créer une certaine routine rassurante pour le petit. Vous pouvez notamment lui faire prendre un bain, lui lire une histoire et lui faire un câlin avant de le mettre au lit avec son doudou pour le rassurer. Si le noir l’impressionne ou lui fait peur, pensez à lui allumer une veilleuse avec une lumière douce pour le rassurer. Pensez à faire de sa chambre un endroit calme et personnalisé pour que le moment de la nuit soit agréable et serein. La température de la pièce doit être idéale et il doit être correctement couvert dans son lit. Pour terminer, si jamais le sommeil a toujours du mal à venir, il est possible d’avoir recours à de l’homéopathie.

Tableau récapitulatif

Pour résumer, voici un tableau récapitulatif par âge avec les informations principales à retenir:

AgeCaractéristiquesConseils
De 2 à 3 ans-Stabilisation du cycle de sommeil

-Augmentation des phases de sommeil

-Diminution du temps de sommeil dès 2 ans

-12 à 13h de sommeil par nuit

-Création d’un espace de nuit personnalisé et calme pour favoriser l’endormissement

-Création de la routine du soir pour rendre ce moment quotidien agréable et apprivoisé par l’enfant

De 3 ans à 6 ans– Disparition progressive de la sieste

-Réorganisation du sommeil nocturne avec des phases de “sommeil lent profond” plus nombreuses

-Apparition éventuelle des troubles du sommeil

-Début de l’école, difficultés à s’endormir le soir ou à faire des siestes en collectivité avec les autres camarades

– 10 à 13h de sommeil par nuit

-Veillez à ce que votre enfant dorme le bon nombre d’heures et dans les meilleures conditions

-Utilisez une veilleuse à faible lumière si il a peur du noir

-Gardez des heures de coucher et lever constantes

de 6 ans à 10 ans-Réduction du temps de sommeil par nuit

-Augmentation du temps d’endormissement

-Troubles du sommeil (énurésie, somnambulisme, terreurs nocturnes)

-9 à 11h de sommeil par nuit

-Laissez entre 1h et 2h d’espacement entre le repas et l’heure du coucher

-Consultez un spécialiste si les troubles du sommeil sont fréquents et perdurent dans le temps

-Utilisez des méthodes homéopathiques si besoin

 

ESPACE ANNONCEUR