L’oxyurose représente une parasitose intestinale assez fréquente chez l’enfant. Celle-ci est due à des vers, les oxyures, et va se transmettre par voie digestive. Cela va être source de démangeaisons anales et de diarrhées. Etudions plus en détail ce phénomène et surtout les méthodes existantes pour le traiter.

L’oxyure en détail

Définition

Les oxyures définissent des parasites intestinaux qui touchent l’être humain. Sous la forme de petits vers blancs mesurant de 3 à 10 mm de longueur (5mm pour les mâles et 1cm pour les femelles), ces derniers se nichent dans le gros intestin. Pendant la nuit, le ver femelle va pondre des oeufs dans l’anus de la personne infectée (et au bord). Cela va engendrer des démangeaisons pouvant être plus ou moins importantes. Cette infection, qui se transmet uniquement par les humains, va se déclarer en avalant des oeufs d’oxyures à notre insu car leur petite taille les rend invisible à l’oeil humain.

Transmission

Les oeufs peuvent survivre plus de 2 semaines à température ambiante. Ils peuvent infecter en étant en contact avec des objets présents dans votre environnement quotidien (par exemple la literie ou les jouets des enfants). Les oeufs ont tendance à se loger sous les ongles de l’enfant et infectent ce dernier quand il met ses doigts à la bouche. Une fois qu’ils vont être ingérés par l’être humain, les oeufs mettent un mois pour devenir adultes et vont pondre à leur tour afin de perpétuer le cycle de vie. Même si chacun peut contracter cette infection, elle touche davantage les enfants qui fréquentent un milieu de garde et  qui vont se charger à leur tour de le transmettre aux autres membres de la famille.

Symptômes

L’enfant va avoir tendance à se réveiller au milieu de la nuit, se plaindre de démangeaisons anales. Dans certains cas, chez la jeune fille, le vagin peut également être atteint. L’enfant peut être irritable et présenter des vers blancs autour de l’anus ou à l’intérieur des selles.

Comment traiter les oxyures ?

Les conseils du spécialiste

Votre médecin va probablement vous conseiller d’utiliser un ruban adhésif positionné sur l’anus de l’enfant. Cela permet de prélever facilement les oeufs qui vont être déposés sur la surface collante de votre ruban. Il faudra ensuite l’apporter chez votre médecin afin de le faire analyser. Le médecin va ensuite prescrire des médicaments si nécessaire, le mébendazole ou le pyrantel. Ces derniers vont se prendre en deux dose, à deux semaines d’intervalle et ont la chance de présenter peu d’effets secondaires sur le patient. La famille entière devra ensuite être traitée afin d’éviter toute éventuelle réinfection.

Conseils pratiques et prévention

Si vous commencez le traitement, des oeufs peuvent toujours être évacués dans les selles de l’enfant. Il va donc falloir adopter des mesures d’hygiène irréprochables afin d’éviter une réinfection. En effet, pendant les premiers jours de prise du traitement :

  • Lavez-vous correctement les mains
  • Coupez-vous les ongles
  • Evitez de porter les doigts à la bouche.

Il est conseillé de faire porter à l’enfant une culotte ajustée durant le sommeil, ce qui évitera les démangeaisons. Il est important d’avoir également une hygiène de l’anus irréprochable afin de retirer les oeufs qui pourraient être présents le matin. Pensez aussi à nettoyer le siège des toilettes après chaque utilisation. Vous pouvez également insister sur le nettoyage des draps, vêtements et jouets par exemple. En ce qui concerne les démangeaisons anales, vous allez pouvoir les soulager en utilisant de la vaseline. Les oxyures n’ont pas de conséquences graves au niveau de la santé et on peut s’en débarrasser assez facilement. Il faut cependant que toutes les mesures de prévention ainsi que les traitements adaptés soient respectés.

Sources : 

Ameli L’assurance Maladie
www.ameli.fr

 

ESPACE ANNONCEUR