La cinquième maladie, appelée également “érythème infectieux” est une infection plutôt courante qui va concerner les voies respiratoires et les poumons. Cette maladie, plus répandue entre la fin de l’hiver et le début de l’été, provoque une éruption rougeâtre. Evoquons maintenant plus en détail les caractéristiques de cette maladie.

L’erythème infectieux, la cinquième maladie

Définition5ème maladie

La 5ème maladie est une infection virale qui est causée par le parvovirus humain B19. Celle-ci va toucher principalement les enfants qui sont âgés de 5 à 15 ans. Si elle est désignée comme cela, c’est tout simplement qu’elle est la cinquième maladie infantile infectieuse relative à une éruption cutanée à recevoir une appellation. On va souvent la retrouver dans des pays tempérés. La plupart des cas vont apparaître à la période hivernale pour disparaître vers le printemps. La maladie toucherait globalement plus les filles que les garçons. Il n’existe pas de vaccin. Par contre, si une personne est infectée par ce virus, elle sera pour le restant de sa vie immunisée contre de futures potentielles infections.

Les causes

La cause de l’érythème infectieux est le parvovirus humain B19, virus ne touchant que les êtres humains. Sa transmission va être la même que pour le rhume. Il peut se transmettre en inhalant tout simplement de l’air qui contient des particules virales . Ces particules peuvent être projetées par la toux ou les éternuements d’une personne infectée ou en étant en contact avec un objet lui appartenant. La transmission est également possible d’une femme enceinte à son enfant avec les transmissions de sang. Etre en contact avec le virus ne veut pas forcément dire le contracter. Un pourcentage de 50% des personnes vivant avec quelqu’un qui est infecté par cette maladie finiront par la contracter. La transmission est également forte au sein des écoles ou garderies d’enfants.

Les symptômes

Dans presque un quart des cas, les personnes infectées ne présentent même aucun symptôme. Pour les autres, la 5ème maladie se manifeste par des symptômes plutôt légers. Leurs apparitions peuvent durer jusqu’à deux semaines selon les cas. On va déjà observer une légère éruption cutanée puis des plaques rouges au niveau des bras, jambes et dans le dos. Parmi les autres symptômes notables, on peut observer parfois une légère fièvre, des maux de tête ou de gorge et des douleurs articulaires ou gastriques.

Si la maladie se déclare pendant la grossesse, cela risque de provoquer une anémie pouvant être grave pour le foetus. La possibilité que cela se produise reste cependant minime. Il est tout de même préférable qu’une femme enceinte ayant été en contact avec une personne infectée consulte son médecin par prévention. En général, cette maladie n’a pas de conséquences graves. Mais il est encore une fois préférable de discuter avec son médecin si vous présentez l’un de ces symptômes. On peut également faire réaliser une prise de sang afin de confirmer le diagnostic par un spécialiste.

Comment traiter la 5ème maladie ?

Traitements

Cette maladie disparaît en général sans traitement médical particulier si elle a touché des personnes qui étaient en bonne santé avant ça. Les médecins vont traiter la fièvre avec des médicaments disponibles en libre-service comme l’ibuprofène. Si une éruption cutanée est observée, il est préférable d’éviter la forte chaleur ou la lumière car cela pourrait provoquer une récurrence de ce problème.

Préventions

Signalons que cette maladie n’est contagieuse qu’au tout début de l’infection. Ce n’est donc pas nécessaire d’éloigner les enfants de l’école ou de la garderie après l’éruption cutanée. Il n’y a pas non plus de vaccin possible. De bonnes conditions d’hygiène comme se laver les mains fréquemment peuvent prévenir la maladie. Pour ce qui est du médecin : il est nécessaire de le contacter si votre enfant est infecté alors que vous êtes enceinte et si la fièvre de votre enfant infecté ne descend pas au bout de quelques jours ou s’il se plaint de douleurs à l’oreille.

Sources: https://www.wiv-isp.be/matra/Fiches/Parvovirus.pdf

ESPACE ANNONCEUR