Cette infection touche souvent les enfants, et particulièrement ceux qui sont déjà victimes de maladies de peau telles que l’eczéma. L’impétigo est une maladie très contagieuse et se manifeste sous deux formes en général: “l’impétigo croûteux” qui se caractérise par des pustules et croûtes jaunâtres et “l’impétigo bulleux” illustré quant à lui par des bulles plus importantes, voire des érosions. Rentrons plus en détail dans les caractéristiques de cette infection.

L’impétigo

Définition

L’impétigo est une maladie de la peau plutôt fréquente chez les enfants. La cause de cette infection est en général une bactérie, le streptocoque, appelé aussi staphylocoque doré. Cela se produit le plus souvent quand la bactérie rentre en contact avec une peau irritée, des égratignures ou piqûres d’insectes. Cette maladie qui est assez fréquente entre l’âge de 2 et 5 ans est présente sous la forme de l’impétigo croûteux ou bulleux.

Les symptômes

L’impétigo se répand sur des zones de la peau qui ne sont pas couvertes par les vêtements, comme la bouche ou le nez. Cependant, on peut retrouver cette infection dans d’autres localisations. Elle ne touchera juste pas la paume des mains ou la plante des pieds.

  • L’impétigo croûteux: C’est la forme la plus courante (environ dans 70% des cas). On observe alors une éruption ou des bulles translucides entourées de rougeurs. Quand ces lésions éclatent, elles se dessèchent et forment une croûte qui peut provoquer des démangeaisons. Cette infection est contagieuse mais ne provoque pas de poussées de fièvre. Cela peut être source d’épidémie dans les établissement scolaires.
  • L’impétigo bulleux: Celui-ci est moins répandu. Il touche plus particulièrement les bébés. La lésion forme une bulle de 1 à 2 cm. Après quelques jours, les lésions éclatent et se multiplient. Il est préférable de consulter votre médecin dans ce cas précis afin d’éviter une surinfection.

Transmission et traitement

Comment cette infection se transmet chez l’enfant?

L’impétigo peut être transmis par contact direct (une personne rentre en contact avec la zone touchée) ou par contact indirect (les germes sont alors déposés sur un objet ayant eu un contact avec la peau infectée et une seconde personne contracte la maladie en touchant l’un de ces objets comme le linge par exemple). Certains éléments vont favoriser cette infection comme les lésions de la peau (eczéma, varicelle…), un certain manque d’hygiène, une infection nasale, une diarrhée ou encore la prise de certains médicaments (comme les corticoides).

Le diagnostic et le traitement

Votre médecin peut détecter l’infection par une approche visuelle puis examiner des sécrétions pour confirmer son diagnostic. En ce qui concerne les traitements, il s’agit d’antibiotiques soit à prendre par voie orale ou de crème à appliquer directement sur la peau. Si l’infection se présente, il est conseillé de :

  • Couvrir la zone de la peau touchée
  • Respecter des règles d’hygiène de base (se laver les mains après avoir été en contact avec la plaie, ne pas partager les objets qui pourraient être susceptibles de transmettre la maladie)

L’antibiotique prescrit doit être pris jusqu’à son terme même si les traces de l’infection ne sont plus présentes.

Sources https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5555342/ ;https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k57207880.texteImage

ESPACE ANNONCEUR