La fièvre est souvent source d’inquiétude  pour les mamans. Elles cherchent alors à la faire tomber au plus vite par tous les moyens. Quels sont les symptômes de la fièvre chez l’enfant ? Pourquoi est-elle présente et comment peut-on la traiter efficacement? C’est ce dont nous allons vous parler dans cet article.

La fièvre expliquée en détails

Définition précise

Tout d’abord, commençons par signaler que la fièvre n’est pas une maladie en elle-même mais plutôt un symptôme de celle-ci. C’est un signe physique mesurable et une manifestation d’une certaine infection. La plupart du temps, les infections qui créent de la fièvre sont virales et disparaissent d’elles-mêmes au bout de deux à trois jours. Malgré tout, dans certains cas, beaucoup moins nombreux, il peut s’agir d’une infection bactérienne qui doit nécessiter un traitement antibiotique pour passer plus facilement et plus rapidement. C’est le médecin qui va alors effectuer un diagnostic et déterminer quel traitement suivre selon les cas. Ces différentes sortes d’infections vont être davantage fréquentes chez les enfants (et jeunes enfants) étant donné que leur système immunitaire n’est pas encore totalement constitué. On parle de fièvre lorsque la température dépasse 38°C. Il faut bien évidemment écarter les origines secondaires qui peuvent découler d’une activité physique, une température extérieure très élevée ou un habillage excessif. Ces situations peuvent contribuer à l’augmentation de la température mais ne sont en rien des signes d’une quelconque anomalie. Pour finir, ajoutons que la fièvre témoigne avant tout de l’efficacité des mécanismes de défense de l’organisme.

Les signes extérieurs de la température

Il existe de nombreux signes qui peuvent vous indiquer que votre enfant  est victime de fièvre :

  • Celui-ci change soudainement de comportement sans raison apparente,
  • Votre enfant est léthargique
  • Il éprouve une gêne respiratoire
  • Son rythme cardiaque s’accélère
  • Vous constatez une toux ou un écoulement nasal
  • Manque d’appétit
  • Il est victime de vomissements
  • Sensation de chaud et de froid

Dès que vous remarquez l’un de ses signes, vous devez être attentif aux changements. Vous pouvez alors prendre la température de votre enfant afin de vérifier si celui-ci a de la fièvre ou non.

Les techniques de mesure de la fièvre

Les manières les plus fiables de mesurer la fièvre chez l’enfant sont d’utiliser un thermomètre par voie rectale (ou éventuellement tympanique). Jusqu’à 5 ans, vous pouvez également prendre la température sous l’aisselle. Cela va mesurer au mieux la température centrale du corps tandis que le fait de simplement toucher le front donne une indication sur la température de votre enfant mais celle-ci est un peu plus limitée et aléatoire.

Le traitement de la fièvre chez l’enfant

La consultation chez un spécialiste

Très souvent, les parents s’inquiètent à tort ou à raison et ont tendance à aller rapidement consulter un médecin. La fièvre en elle-même n’est pas dangereuse, sauf si celle-ci dépasse 41°C. Commencez avant tout par prendre vous-même la température de votre enfant. En effet, on remarque que seulement 40% des parents qui emmènent leurs enfants en consultation ont pris préalablement leur température. Vous pouvez penser à consulter un spécialiste si la température de votre enfant dépasse les 38.5°C et si d’autres symptômes que celui de la fièvre se manifestent.

Pourquoi et comment traiter la fièvre

Le fait de faire baisser la fièvre de votre enfant a pour objectif d’améliorer son confort et diminuer les incidences de l’infection. Vous pouvez commencer par lui enlever quelques couches de vêtements ou maintenir une température de chambre idéale pour lui (de 19 à 21°C). Si le médecin le recommande, donnez lui un médicament (en général de l’acétaminophène mais jamais d’ibuprofène à un bébé de moins de 6 mois). Faites lui couler un bain et proposez lui de boire le plus souvent possible. Prenez ensuite régulièrement sa température afin de vérifier si celle-ci baisse. Au bout de trois jours, il faudra penser à consulter à nouveau afin de traiter la maladie et la fièvre définitivement.

Sources : 

Ameli L’assurance Maladie
www.ameli.fr

ESPACE ANNONCEUR