Le baptême est une tradition qui demeure intacte à la naissance d’un enfant. Selon leurs croyances, les parents peuvent choisir entre baptême religieux et civil. Qu’est-ce cela engendre de choisir le baptême religieux ? Quelles sont les conditions à remplir pour y avoir droit et comment se programme une telle cérémonie ? Voici quelques éléments de réponse.

Le baptême religieux, qu’est-ce que c’est ?

Définition

Le baptême religieux avait pour origine de purifier l’âme de la personne. Cette acte a une signification importante au niveau de l’église étant donné que cela marque les débuts de l’enfant baptisé dans la communauté chrétienne. Voilà pourquoi lorsque l’eau bénite est versée sur la personne à baptiser, l’officiant qui réalise la cérémonie déclare  » Je te baptise au nom du Père, du Fils, et du Saint Esprit ».  Ce type de baptême est à différencier du baptême civil et/ou républicain qui est quant à lui laïc. Le baptême religieux a lieu en général dans les deux années qui suivent la naissance de votre enfant mais il est possible de le faire plus tard, au cours de sa vie d’adulte.

Pourquoi faire baptiser son bébé ?

Quelle est la raison de ce baptême ? Le fait de faire baptiser son enfant est lié à la volonté des parents de lui transmettre des valeurs et principes qui sont les leurs. Cet acte est effectivement réalisé de la part de parents chrétiens qui souhaitent que leur enfant se dirige également vers cette religion.

Le rôle du parrain et de la marraine

Quel est le rôle du parrain et de la marraine lors du baptême ? Ces derniers sont choisis par les parents. L’un des deux au moins doit être baptisé. Les deux doivent avoir plus de 16 ans. Sachez que ces rôles n’ont pas de valeurs juridiques ou devoirs au nom de la loi en cas de décès des parents. Le rôle relève alors plus du cadre de la morale. 

Baptême religieux et organisation

Quelles sont les conditions à remplir pour pouvoir se faire baptiser ?

Pour commencer, pour être baptisé, il est impératif qu’au moins l’un des deux parents ait donné son consentement et que l’autre ne s’y oppose pas. Ces éléments doivent être exprimés par écrit. En effet, les parents sont les seuls décisionnaires pour le baptême de leur enfant. En règle générale, les parents sont eux-même baptisés, ou au moins l’un des deux. Si ce n’est pas le cas, sachez que l’enfant peut tout de même être baptisé si son parrain ou sa marraine l’est. Enfin, il est également possible de baptiser un enfant que l’on a adopté. Il est juste important de se renseigner au préalable si l’enfant n’est pas déjà baptisé.

Comment organiser un baptême ?

Comment faire pour baptiser son bébé ? Pour commencer, vous devez vous rapprocher de la paroisse la plus proche de votre domicile. Vous allez ensuite déterminer ensemble une date pour célébrer la cérémonie. Il y a ensuite des documents à fournir pour continuer la démarche du baptême. En général, il s’agit du livret de famille et de la fiche d’inscription au baptême à remplir par vos soins.

Les parents vont ensuite devoir participer à des réunions obligatoires afin de réfléchir de manière plus poussée à la signification de cet engagement.  Il est également question de la future éducation chrétienne qui sera donnée à l’enfant. Les parents ont ensuite le choix parmi certains textes pour la future cérémonie.

Déroulement de la cérémonie

La cérémonie catholique se déroule dans une paroisse proche du domicile. Le dimanche juste après la messe est souvent le moment opportun pour le faire. La cérémonie peut être collective si le prêtre bénit chaque enfant individuellement. A la fin de cette dernière, un acte de baptême est remis aux parents après avoir fourni un acte de naissance de l’enfant. Ce document est indispensable pour les futures cérémonies religieuses liées à cet enfant telles que la première communion ou le mariage. Pour ce qui est du budget, cela est gratuit. Cependant, selon la coutume, il est préférable de verser une offrande à l’église dans le cadre de cette cérémonie.

ESPACE ANNONCEUR