Le baptême religieux est plus connu que le baptême civil mais ce dernier est de plus en plus répandu dans les familles qui viennent d’avoir un enfant. Que représente le baptême civil, comment procéder pour y avoir recours et à quel moment le faire ? Voici des réponses claires sur le sujet.

Le baptême civil, qu’est-ce que c’est ?

Définition

Le baptême civil est égal au baptême républicain. Effectivement, dans les deux cas, il est question d’un baptême non religieux qui a pour vocation de faire entrer un nouveau-né dans la communauté républicaine. Le baptême à la mairie est accessible à tous les enfants. Il est principalement utilisé lorsque les parents du petit sont athées ou ne partagent pas la même religion. Grâce à ce type de baptême, cela donne également le droit aux parents de choisir un parrain et une marraine pour leur enfant sans avoir forcément besoin de passer par la case église.

Pour remonter aux origines du baptême civil, il faut se replonger au moment de la séparation de l’Eglise et de l’Etat pendant la révolution française en 1794. Cette tradition, qui s’était alors perdue, retrouve aujourd’hui un regain d’attention, notamment en France. En effet, c’est une alternative au baptême religieux.

Pourquoi faire baptiser son bébé ?

Quelle est la raison de ce baptême ?  Il s’agit d’un moyen symbolique pour fêter la venue au monde de votre enfant sans y ajouter forcément un caractère religieux. Le nombre de parrains et marraines est également à déterminer pour les parents, tout comme l’organisation de la cérémonie en elle-même. Sachez toutefois qu’il n’y aura pas de valeur juridique mais plutôt une valeur morale et sentimentale. Enfin, il n’y a pas d’âge particulier pour faire baptiser son enfant, c’est aux parents de décider avant tout.

Le rôle du parrain et de la marraine

Le rôle du parrain et de marraine lors du baptême est plus moral et symbolique que légal. Effectivement, le parrain et la marraine prennent un devoir d’engagement vis-à-vis de cet enfant. Cependant, ils ne deviennent en aucun cas les tuteurs légaux s’il devait arriver malheur aux parents. Lors d’un baptême civil, il est possible de choisir parrain et marraine sans qu’ils ne soient baptisés. Lors d’un baptême religieux, ces derniers doivent obligatoirement être baptisés.

Baptême civil et organisation

Comment organiser un baptême ?

Comment faire pour baptiser son bébé ? En ce qui concerne l’organisation, il faut commencer par se rendre à la mairie. Cependant, renseignez-vous sur les procédures de votre mairie. En effet, toutes les mairies ne sont pas obligées de célébrer le baptême étant donné que ce dernier n’a pas de valeur légale. Au niveau des démarches pour le baptême et des documents à fournir, cela peut différer d’un établissement à l’autre. En règle générale, le livret de famille est demandé tout comme une quittance de loyer et une pièce d’identité des potentiels parrains et/ou marraines.

Déroulement de la cérémonie

Le déroulement du baptême civil se fait en général le samedi après-midi une fois les mariages célébrés. Pour commencer, les parents sont accueillis par le maire ou son adjoint dans la salle dédiée à ces évènements. Cette personne fait un bref historique sur l’origine du baptême civil, les valeurs républicaines et parle de votre enfant. Les parrains et marraines sont ensuite invités à accepter leur nouveau rôle. Enfin, tout le monde signe le certificat de parrainage civil. 

Pour ce qui est du prix du baptême civil, ce dernier ne coûte strictement rien du point de vue de la mairie.  Effectivement, dans le budget, il est juste important de compter les frais liés à la cérémonie, le repas, les faire-part à envoyer, les dragées et les tenues prévues pour l’occasion.

Sources

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1507

ESPACE ANNONCEUR