En règle générale, le bébé se place dans la position optimale pour l’accouchement, la tête en bas, aux alentours de 6 mois de grossesse. Cependant, pour certains, ce changement de position est plus long à arriver et la présentation se fait par le siège, c’est-à-dire les fesses en bas : on parle de présentation du bébé en siège. Qu’est-ce que cela signifie et quelles sont les conséquences pour votre accouchement à venir ?

La présentation de bébé en siège, qu’est-ce que c’est ?

Définition

Présentation bébé en siège

Dans la majeure partie des cas, les bébés se présentent le jour de la naissance en position céphalique :tête vers le bas. Cependant, parfois ils peuvent se présenter en siège. Il existe alors deux types de positions. Lorsque leurs jambes remontent le long de leur corps et les pieds arrivent au visage, on parle de siège décomplété. Les fesses du nouveau-né se présentent alors en premier.

La deuxième option est le siège complet. Dans ce cas-là, votre bébé se présente avec les jambes repliées devant lui. Ce sont alors ses pieds qui arrivent en premier. Cet accouchement en question est délicat et compliqué par voie basse. Deux options différentes s’offrent à vous : une césarienne ou un accouchement par voie basse si les médecins le jugent possible.

Les cas particuliers

Nous l’avons vu, le bébé en siège peut être en siège complet ou décomplété. Cependant, il peut aussi être en position semi-décomplétée. Cela veut dire que le bébé a une jambe en bas et la deuxième en haut. Dans le cas de jumeaux, les deux bébés peuvent se trouver en position de siège. Si celui qui se situe proche de la sortie est en siège, une césarienne pourra être pratiquée. Effectivement, cette procédure évite le risque que ce dernier empêche l’autre bébé de pouvoir sortir correctement.

Concernant les positions, le nouveau-né peut aussi se présenter en position transversale, allongé en travers de l’utérus de la femme. C’est également un cas où on préconise la césarienne.

Quelle est la procédure à suivre pour un accouchement par le siège ?

Le bébé se présente par le siège, comment le retourner ?

Si votre bébé se présente par le siège à la 34 SA, le médecin peut réaliser une version par manœuvre externe. En effet, c’est une technique exercée lorsque la quantité de liquide amniotique est suffisante pour remettre le bébé dans le bon sens. Lorsqu’elle arrive à la maternité, on place la femme enceinte sous le contrôle du monitoring pour vérifier la présence de contractions et le rythme cardiaque du bébé. On vérifie également la position du bébé par échographie. Parfois, les médecins donnent ensuite un médicament à la patiente pour aider à détendre les muscles utérins.

Un gynécologue peut alors tenter d’exercer une pression manuelle au-dessus du pubis pour favoriser le retournement du bébé dans la position adéquate. L‘acupuncture est également utile pour aider le bébé à se retourner. Il faudra faire appel à une sage-femme spécialisée ou un acupuncteur habitué aux cas de femmes enceintes.

Accouchement par le siège, déroulement

Un accouchement par voie basse n’est pas contre-indiqué, si le médecin estime qu’il n’y a pas d’autres facteurs de risques (bassin trop étroit, poids et taille du bébé, état de santé de la mère et du bébé, césariennes antérieures…). Dans tous les cas, un anesthésiste et un pédiatre seront présents pendant l’accouchement pour intervenir, en cas d’éventuelles complications. Par contre, sachez que ce dernier risque d’être plus long qu’en temps normal puisque la dilatation met plus de temps à se faire. Cela s’effectue alors sous péridurale.

La surveillance du bébé après l’accouchement

Un enfant né par le siège peut garder la position des pieds vers le visage pendant environ 2 heures après votre accouchement car il est resté longtemps dans cette posture. Pour pallier ce problème, le médecin peut lui prescrire une échographie des hanches lorsqu’il atteint l’âge d’un mois. Effectivement, ce moyen est utile pour écarter les risques de séquelles. On peut également vérifier s’il n’y a pas de torticolis. Dans tous les cas, il est conseillé de consulter un ostéopathe pour vous rassurer sur l’état de santé du nourrisson.

Les risques liés à l’accouchement par le siège

La version par manoeuvre externe, une pratique risquée ?

Cette technique peut s’avérer être plus ou moins douloureuse. De plus, cela peut entraîner la rupture de la poche des eaux ainsi que le déclenchement de l’accouchement donc la femme enceinte doit être parfaitement entourée et surveillée pendant et après la manipulation. Ce geste qui dure en moyenne 5 minutes a un impact positif dans 30 à 40% des cas en règle générale pour ce qui est d’une première grossesse.

Dans tous les cas, ne vous inquiétez pas, cela ne représente aucun risque pour le bébé. Si la pratique de la version ne fonctionne pas, le personnel médical décidera si l’accouchement se passe par voie naturelle ou s’il faut procéder à la césarienne. Cette décision importante se prend après avoir effectué une mesure précise du bassin de la femme grâce à une radiopelvimétrie. Cette radiographie ciblée a pour objectif de déterminer si le bébé peut passer ou pas pas.

Pendant l’accouchement…

Comme expliqué ci-dessus, le travail peut être plus long. Aussi, la tête étant le diamètre le plus large à passer, cela peut bloquer au moment de la dégager. Le risque d’épisiotomie ou de déchirure est un peu plus important, d’autant plus si l’accouchement est instrumentalisé (ventouses, forceps).

Article révisé et validé par Jasmine Caillibotte, sage femme Diplômée d’Etat

Sources

Institut National de Santé Publique Québec:

https://www.inspq.qc.ca/mieux-vivre/grossesse/la-preparation-l-accouchement/presentation-du-bebe-par-le-siege
https://www.inspq.qc.ca/Data/Sites/8/SharedFiles/PDF/accouchement-du-siege.pdf

ESPACE ANNONCEUR