L’alimentation des bébés est au cœur des préoccupations des parents. Les céréales pour bébé font partie des aliments à introduire au fur et à mesure qu’ils grandissent et que leur appareil digestif se forme. Quand, comment et en quelle quantité introduire les céréales dans l’alimentation des plus petits ?

Céréales et bébé, tout savoir

Les différents types de céréales à destination des nourrissons

Il existe plusieurs sortes de céréales. Il y a tout d’abord les farines de céréales, c’est-à-dire le blé, le riz, l’orge, l’avoine, le seigle ou le maïs. Ensuite, on trouve les farines de racines et tubercules, puis les farines d’aleurones (soja ou tournesol). Ces dernières ont l’avantage de ne pas contenir d’amidon.

Enfin, il y a les farines de lentilles, pois ou haricots, par exemple. Il est conseillé d’éviter d’en utiliser certaines dans les premiers mois de la vie de bébé pour éviter tout risque d’allergie. Dans tous les cas, quel que soit le type de farine, celle-ci se présente sous la forme de poudre à reconstituer dans un lait infantile. Elles peuvent être natures ou aromatisées (vanille ou cacao, par exemple).

Pourquoi avoir recours aux céréales lait bébé ?

Sachez pour commencer qu’il n’est pas obligatoire de mélanger des céréales dans le biberon de votre bébé. Cependant, cela présente des intérêts non négligeables pour ce dernier. En effet, consommer des céréales le soir peut être une solution efficace pour un enfant qui se réveille en pleine nuit parce qu’il a faim. Consommer des céréales infantiles et de la farine pour bébé est utile pour la diversification de l’enfant en bas âge.

Effectivement, grâce à cela, vous pouvez faire découvrir de nouvelles textures et saveurs petit à petit. Les céréales et les légumes bébé viennent apporter à l’enfant la quantité en fer, zinc, vitamines A et C nécessaire à son bon développement.

Comment introduire les céréales dans l’alimentation d’un bébé ?

Quand commencer ?

En général, on estime que le lait maternel ou infantile subvient aux besoins nutritionnels d’un bébé jusqu’à l’âge de 4 à 6 mois. C’est également l’âge moyen où démarre la diversification de l’alimentation chez le nourrisson. Il est possible de proposer des céréales dès l’âge de 4 ou 5 mois si le bébé est nourri au lait infantile depuis sa naissance. Les parents voient en général rapidement lorsque le lait ne suffit plus à rassasier la faim de leur enfant. Dans le moindre doute, n’hésitez pas à poser la question à votre pédiatre avant de commencer la diversification.

On commence souvent par les céréales d’introduction, jusqu’à 7 mois. Ces dernières sont sans gluten et leur composition favorise une bonne digestion. Dès l’âge de 8 mois, il existe des céréales de transition pour fabriquer de la bouillie bébé. Enfin, les céréales junior peuvent convenir jusqu’à 3 ans. Pour toutes ces phases, préférez le bio autant que possible pour une meilleure qualité.

Comment préparer les céréales ?

Les céréales peuvent soit être mélangées et bues directement au biberon avec une tétine adaptée, soit être préparées sous forme de bouillie avec du lait. Évitez d’ajouter du sucre à la préparation.

Passons désormais aux quantités. Entre 4 et 6 mois, vous pouvez mélanger 1 à 2 cuillère(s) de céréales pour 100 ml de lait dans un biberon. Dès 7 mois, la dose peut passer à 5 ou 6 cuillères de céréales pour former une bouillie. Les quantités peuvent ensuite être augmentées progressivement jusqu’à 9 cuillères.

Cependant, gardez à l’esprit que cette alimentation reste secondaire. En effet, il est impératif de ne pas en consommer trop pour éviter le risque de suralimentation, inconfort digestif ou déséquilibre nutritionnel. Il est également recommandé d’introduire les aliments au fur et à mesure pour prévenir les risques d’allergies.

ESPACE ANNONCEUR