Une fois que le spermatozoïde a fécondé l’ovule, il faut que l’oeuf se fixe à la paroi utérine. Lorsque l’oeuf se niche dans l’utérus, c’est l’étape de la nidation. C’est à partir de ce moment-là qu’on peut réellement parler de grossesse.

Qu’est-ce-que la nidation ?

La fécondation

Pour que la fécondation ait lieu, il faut que le rapport sexuel ait lieu entre 24 à 48h autour de l’ovulation. Les spermatozoïdes ont un long chemin à parcourir avant de pouvoir espérer féconder l’ovule. Un seul réussira à traverser l’enveloppe qui protège l’ovule pour s’y introduire : c’est l’étape de la fécondation.

La nidation

Une fois que la fécondation a eu lieu, l’oeuf va descendre le long d’une de vos trompes pour rejoindre l’utérus. Pour le faire avancer, les muscles de votre trompe se contractent et le propulsent ainsi en avant. Lorsqu’il a rejoint l’utérus, l’oeuf a déjà triplé de volume grâce à la division cellulaire. Il se fixe ensuite sur la muqueuse de l’utérus, où il séjournera pendant neuf mois. Cette nidation permet de mettre en place l’ensemble du réseau pour les échanges entre vous et votre bébé.

À quel moment a-t-elle lieu et combien de temps dure-t-elle ?

Le voyage de l’oeuf jusqu’à l’utérus peut durer jusqu’à 6 jours. Une fois arrivé dans la cavité utérine, l’oeuf va attendre encore quelques jours avant de s’y implanter. La nidation peut donc intervenir entre 7 à 12 jours après la fécondation.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes varient beaucoup d’une femme à une autre. Si certaines arrivent à déceler une grossesse de manière précoce, d’autres, en revanche, n’éprouvent rien.

Le symptômes les plus courants de la nidation sont les douleurs au niveau de la poitrine et du bas du ventre, les crampes, les bouffées de chaleur, les nausées ou éventuellement des saignements légers. On constate aussi parfois une élévation ou une diminution de la température corporelle.

À partir de la nidation, les taux HCG (hormone sécrétée par le placenta) commencent à augmenter et c’est ainsi que vous pourrez confirmer une grossesse grâce à un test de grossesse.

Les saignements : comment les interpréter ?

Attention aux saignements qui surviennent car ils peuvent avoir deux interprétations.

Dans le premier cas, la nidation s’est effectuée correctement. L’oeuf s’est installé dans la muqueuse utérine et cette installation peut provoquer des saignements de couleur rosée ou marron. Dans le second cas, la nidation a échoué et provoque des saignements dus à l’arrivée des règles.

Même si généralement les saignements d’implantation de l’oeuf sont moins abondants que ceux des règles, il n’est pas toujours évident de distinguer les deux.

La nidation peut-elle échouer ?

Seulement un oeuf sur deux réussit l’étape de la nidation. L’oeuf ayant échoué sera évacué de manière naturelle par le corps de la femme, lors des prochaines règles.

De manière exceptionnelle (une fois sur cent), il peut arriver que l’oeuf ne s’installe pas au bon endroit et décide de prendre résidence dans la trompe. On parle de grossesse extra-utérine. Dans ce cas, la prise en charge doit être immédiate et le traitement doit être réalisé de toute urgence.

Article révisé et validé par Jasmine Caillibotte, sage femme Diplômée d’Etat

ESPACE ANNONCEUR