La prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) permet aux familles de faire face aux dépenses ou de compenser une perte de revenus professionnels à l’occasion de la naissance d’un enfant, jusqu’à ses 6 ans. Elle est gérée par la CAF (Caisse d’allocations familiales) ou la MSA (Mutualité sociale agricole). Pour en bénéficier, certaines démarches doivent être effectuées par les parents dès la grossesse.

Qu’est-ce que la Paje ?

La prestation d’accueil du jeune enfant (Paje) comprend les différentes aides financières versées aux parents à l’occasion de la naissance ou de l’adoption de leur(s) enfant(s).

La prime à la naissance ou à l’adoption

Attribuée sous conditions de ressources, elle est versée en une seule fois le 2e mois suivant l’arrivée de l’enfant.

L’allocation de base

Attribuée sous conditions de ressources, elle est versée chaque mois à partir du 2e mois suivant l’arrivée de l’enfant et jusqu’à ses 3 ans.

Le complément de libre choix du mode de garde (CMG)

Versé chaque mois, en fonction des ressources, en cas d’emploi d’un(e) assistant(e) maternel(le), d’une garde à domicile ou en cas d’inscription dans une structure habilitée, il comprend :

  • la prise en charge partielle des frais supportés par les parents (à hauteur de 85 % au maximum) ;
  • et une prise en charge totale ou partielle des cotisations sociales.

La prestation partagée d’éducation de l’enfant (PREPARE)

Elle peut être versée à chacun des deux parents cessant ou réduisant son activité pour élever l’enfant :

  • pendant 6 mois (1 an pour un parent seul), dans le cas d’un premier enfant et avant son premier anniversaire ;
  • pendant 24 mois (3 ans pour un parent seul), dans le cas d’un second enfant (ou plus) et avant son troisième anniversaire ;
  • pendant 48 mois (6 ans pour un parent seul) dans le cas d’une naissance triple (ou plus), avant le 6e anniversaire des enfants.

Dans le cas d’une adoption, les droits varient de 12 à 36 mois selon le nombre d’enfants accueillis.

Cette prestation remplace le complément de libre choix d’activité (CLCA) qui concerne seulement les enfants nés avant le 1er janvier 2015.

Paje : comment en bénéficier ?

Prime à la naissance et allocation de base

Pour bénéficier de la prime à la naissance et de l’allocation de base, la grossesse doit être déclarée dans les 14 premières semaines à la Caf et à la caisse primaire d’Assurance maladie (CPAM) ou à la MSA, à l’aide du formulaire remis par le médecin. La naissance doit ensuite être confirmée le plus rapidement possible. La prime à l’adoption, elle, peut être demandée par simple lettre en joignant les justificatifs correspondants.

Prestation partagée d’éducation de l’enfant (PREPARE)

Après la naissance, pour le(s) parent(s) souhaitant bénéficier de la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PREPARE), la demande doit être adressée à la Caf ou à la MSA avec les pièces justificatives à la fin du congé maternité ou d’adoption, ou au moment de la cessation ou de la réduction d’activité.

Complément de libre choix du mode de garde (CMG)

Quant à la demande de complément de libre choix du mode de garde (CMG), elle est à effectuer auprès de la Caf ou de la MSA dès le premier mois de garde. Ensuite, chaque mois, le nombre d’heures et le salaire net de l’assistant(e) maternel(e) ou de la garde à domicile doivent être déclarés sur Pajemploi pour déclencher le versement de l’aide. En cas de recours à une association ou à une entreprise, la Caf ou la MSA adresse tous les mois aux parents une attestation à lui renvoyer complétée avec la structure.

Sources :

Le site des allocations familiales
http://www.caf.fr/allocataires/droits-et-prestations/s-informer-sur-les-aides/petite-enfance

Santé, Famille, Retraite, Famille
https://monespaceprive.msa.fr/lfy/web/msa/famille/paje

 

ESPACE ANNONCEUR