Vous commencez à avoir des contractions et vous vous demandez quel est le moment qui va être synonyme de départ à la maternité et de début de votre accouchement? Il va falloir apprendre à écouter votre corps et ne pas vouloir à tout prix vous précipiter. Cela évitera de vous inquiéter inutilement et vous permettra de savoir quand réagir exactement. Focus sur les contractions de travail !

Les contractions de travail, qu’est-ce que c’est?

Comment les reconnaître?

Les contractions de travail vont être très différentes de celles que vous avez connues jusqu’à présent. Celles-ci vont être assez régulières et plus ou moins douloureuses. Elles vont être à la fois plus rapprochées, plus longues et plus intenses au fur et à mesure que le travail va se rapprocher et commencer. Elles peuvent dans un premier temps faire penser aux douleurs de crampes ou de règles.

Le début du travail

Avec le début du travail, votre col de l’utérus va s’effacer au fur et à mesure puis commencer à se dilater pour favoriser la descente du bébé dans votre bassin osseux. Durant cette phase de début de travail, les contractions vont pouvoir disparaître puis reprendre un peu plus tard. Ce phénomène peut s’accompagner de la rupture de la poche des eaux. Il est possible dans certains cas que de fausses contractions fassent croire à un début de travail. Celles-ci sont ressenties dans le bas ventre et sont irrégulières. Elles finiront par cesser après quelques heures par elles-mêmes ou en ingérant un antispasmodique type Spasfon. C’est ce que l’on appelle un faux travail. Dans ce cas précis, il est conseillé d’être examinée.

La phase active

Sous l’effet actif des hormones, les contractions ne vont alors plus cesser. Elles sont désormais longues et régulières. Si vous commencez à ressentir des contractions à intervalle régulier, toutes les demi heures puis toutes les cinq minutes, c’est le signe qu’il faut partir rapidement à la maternité. Le col de l’utérus va s’ouvrir de plus en plus jusqu’à atteindre sa taille de dilatation complète soit 10 cm. Les contractions peuvent ensuite être ressenties à la fois dans le ventre mais également dans le bas du dos et des cuisses dans l’intervalle de 1 à 2 minutes. Afin d’appréhender au mieux vos contractions de travail, il faudra faire un travail important sur votre respiration pour vous détendre (avec des exercices de sophrologie et le yoga par exemple).

En allant vers la fin de l’accouchement

La poussée avant la délivrance finale

Quand votre bébé est descendu assez loin dans votre bassin, les contractions commencent alors à s’espacer, ce qui va déclencher la poussée. Quelques minutes après la naissance de votre enfant, vous pourrez ressentir de nouvelles contractions et l’envie de pousser. Celles-ci seront moins intenses et permettront de décoller et expulser le placenta. Cela marque la phase de délivrance. Il suffira ensuite que la sage-femme vérifie que le placenta a été expulsé dans son intégralité.

Après l’accouchement

A la suite de votre accouchement, vous allez peut-être ressentir à nouveau des contractions. Votre utérus va en effet se rétracter petit à petit afin de retrouver sa taille initiale, c’est ce qui va provoquer ces contractions, appelées également “tranchées”. La douleur peut varier selon les femmes et s’il s’agit de votre 2ème ou 3ème enfant ou si vous avez subi une césarienne, vous allez les ressentir encore plus. Vous pourrez également les ressentir lorsque vous allaitez. Effectivement, l’allaitement provoque une montée d’ocytocine, hormone qui a également pour effet de contracter l’utérus.

Conseil de la sage-femme : « Quand suis-je réellement en travail? » Lors de votre arrivée à l’hôpital, la maternité vous gardera sur base de plusieurs critères (hors critères pathologiques): si la poche des eaux est rompue et/ou si vous êtes réellement en travail c’est à dire si vous avez des contractions régulières et intenses accompagnées d’une modification de votre col.

Article révisé et validé par Jasmine Caillibotte, sage femme diplômée

Sources : 

Université Numérique Francophone des Sciences de la Santé et du Sport
http://campus.cerimes.fr/

ESPACE ANNONCEUR