Le colostrum est le premier lait qui sort de vos seins après l’accouchement. Il est appelé également « or liquide » grâce aux bienfaits qu’il apporte à votre bébé. Quelques explications pour percer tous ses secrets.

Le colostrum, quelle est sa définition ?

Le colostrum est un liquide épais jaune sécrété les 3 premiers jours après votre accouchement. En effet, lors de l’expulsion du placenta, le taux de progestérone chute et se met en place la lactogénèse par l’action de la prolactine. Celle-ci est une hormone qui a pour but de stimuler la lactation après l’accouchement.

Sa production est assez faible, environ 50 ml le premier jour. La quantité est environ de 200 à 300 ml le troisième et quatrième jour. Elle varie selon les mamans. Malgré sa faible quantité, il s’adapte aux besoins de votre bébé. Si votre enfant né prématurément, ce premier lait sera plus riche.

Si vous continuez l’allaitement, le lait de transition prend le relais après ces 5 premiers jours, qui lui-même laisse place au lait mature vers le 15e jour.

Quels sont les bienfaits du colostrum ?

Allaiter son enfant est un choix personnel. Il est dit que donner la première tétée à son bébé, c’est lui apporter les nutriments nécessaires durant les premières heures de sa vie extra-utérine. C’est pour cela que les sages-femmes proposent souvent une tétée d’accueil.

Contrairement à certaines idées reçues, le colostrum ne fait pas plus grossir. En effet, il est moins riche en lactose et en graisses que les laits transitionnel et mature. Il a pour vocation de protéger votre enfant lors de son passage entre la vie intra-utérine et le monde extérieur.

Le colostrum est plus concentré que le lait mature car il contient moins d’eau. Il est composé de sels minéraux comme le magnésium et le calcium, de glucides, de protéines. Le colostrum renferme également des anticorps pour permettre à votre bébé de lutter contre les infections. Il facilite le transit et l’évacuation du méconium.

Ce premier lait mêlé à l’odeur de votre peau incite votre enfant à se diriger vers le sein. S’il ne souhaite pas prendre immédiatement le sein, vous pouvez recueillir le colostrum en massant votre mamelon et en lui donnant ultérieurement.

Quand le colostrum apparait-il ?

Bien que sa production soit plus abondante juste après l’accouchement, le colostrum peut apparaître durant la grossesse.

Généralement, vers le 7e mois de grossesse, du lait peut couler de vos mamelons. Il n’est pas rare que cela arrive plus tôt, au cours du 4e ou 5e mois. À contrario, certains femmes enceintes n’ont pas de pertes de lait avant l’accouchement et cela n’a aucune incidence sur leur allaitement.

La production de colostrum durant la grossesse est un phénomène normal dû au début de grossesse et à la production d’hormones.

L’écoulement de colostrum se fait-il uniquement pendant la grossesse ?

La production de colostrum est un des signes de la grossesse, cependant peut-on avoir des écoulements de ce lait en n’étant pas enceinte ?

Si vous êtes confrontée à ce phénomène et que votre test de grossesse est négatif, il est recommandé de prendre conseil auprès de médecin. Diverses raisons hormonales peuvent en être à l’origine : un taux élevé de prolactine, la prise d’un traitement…

Astuce de la sage-femme: Le colostrum a des propriétés cicatrisantes, vous pouvez en étaler quelques gouttes sur le bout de votre sein s’il est crevassé à la fin des tétées, ou bien imbiber une compresse de colostrum et la fixer avec un tégaderm par exemple, c’est ce que l’on appelle les « pansements de lait ». Chez votre bébé, il peut être appliqué sur de petites plaies par exemple.

Article révisé et validé par Jasmine Caillibotte, sage femme diplômée

ESPACE ANNONCEUR